"Une approche intégrée pour le développement d'anticorps monoclonaux thérapeutiques"

Date : le vendredi 3 février 2017, 13h00 à 14h00

Lieu : salle Z-350, pavillon Claire-McNicoll, UdeM

Merci de nous indiquer si vous prévoyez être présent à cette conférence en cliquant sur le lien suivant: http://doodle.com/poll/3vcw3c8pifcds7ce

Mario Filion, Ph.D., chef de la direction scientifique et premier vice-président, Alethia Biothérapeutiques

Dr Filion est titulaire d’un Ph.D. en biologie moléculaire de l’Université de Montréal. Il a complété sa formation dans le domaine de l’expression génétique en biologie développementale et en cancérologie. Il a débuté sa carrière comme chercheur au département de pathologie de l’université de Montréal où il a dès lors orienté ses travaux vers la génomique et la régulation de l’expression génétique. Il a joint Algène Biotechnologies en 1996 à titre de directeur de la génétique moléculaire où il a mis en place une unité de clonage positionnel pour l’identification de facteurs de susceptibilité génétiques dans des maladies génétiques. Il a par la suite œuvré dans le milieu du capital de risque au sein de T2C2 où il a été impliqué dans la création de plusieurs entreprises de biotechnologie. Il joint SignalGene en 2001 à titre de président de l’unité de génomique clinique où il fut responsable de la restructuration et de la direction des programmes en génomique qui a mené en 2002 à la création d’une nouvelle compagnie, Alethia Biothérapeutiques. Il a créé et dirigé le projet de « génomique intégrée en santé des femmes » financé par Génome Canada et Génome Québec.

Les travaux de recherche et développement menés chez Alethia sous le leadership de M. Filion visent le contrôle de la perte osseuse dans les cancers métastatiques, le cancer de l’ovaire ainsi que l’inhibition de la transition épitlhélio-mésenchymateuse survenant dans les carcinomes. Alethia a développé des technologies brevetées qui ont permis l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques et de développer des anticorps monoclonaux thérapeutiques contre ces celles-ci. Alethia est maintenant au stade de développement clinique avec son inhibiteur de l’EMT.